Théâtre au château | Vieilles mécaniques 2009  

Soirée cabaret avec la compagnie Dakatchiz

Vous connaissez tous ce jeu : mélangez dans un grand chapeau une multitude de mots et, après un savant mélange, vous les associez au hasard.

Cela vous donne des phrases incongrues, des histoires loufoques, des suites de mots invraisemblables. Vous jouez le tout dans un décor fait de rideaux noirs et blancs, vous ajoutez quelques sons et bruits loufoques eux aussi, quelques jeux de lumière, un peu d'instrument de musique (guitare, accordéon, xylophone), vous variez les rythmes et les débits de paroles, vous acompagnez le tout d'un certain nombre d'objets - ou devrai-je dire de morceaux d'objets, du pied de guéridon au support métallique de chaise en passant par le tuyau d'aspirateur - objets que vous déplacez et redéplacez à volonté, que vous associez dans l'absurdité, vous n'oubliez pas la poupée mannequin qui transforme la troupe de 2 en 3 personnages, et qui se retrouve démontée au fur et à mesure du spectacle (la poupée, pas la troupe) ...
... et vous avez un spectacle qui mérite bien son nom de "SurréaliZme".

Une heure de spactacle bizarre, vous avez dit bizarre ?
Pour le moins surprenant et absurde.
On aime ou on n'aime pas, reste à reconnaître la performance de Léa Quinson et de Charlotte Faraday qui nous ont présenté le spectacle.
http://compagniedakatchiz.free.fr/
"SurréaliZme s'inspire du courant surréaliste dans ses textes et ses choix esthétiques, en partant du mouvement Dada.
Ensemble de textes originaux du courant surréaliste de :
Guillaume Apollinaire, Hans Arp, Ambrose Bierce, Robert Benchley, André Breton, Pierre Dac, Robert Desnos, Paul Eluard, Anatole France, Francis Picabia, Jacques Prévert, Arthur Rimbaud, Erik Satie, Philippe Soupault, Jean Tardieu, Tristan Tzara".


Ce que j'ai moins aimé, c'est qu'on apprenne à l'entrée de la salle que le spectacle était payant et, contrairement à ce qu'on nous a dit, ce n'était pas marqué sur les affiches (cf ci-dessus photo de l'affiche prise le jour même à l'agence postale du bourg).
On aurait bien aimé être prévenu !...





Cliquez ici pour laisser un commentaire




=> RETOUR




Téléchargement de fichiers